Qu'est ce qu'on "croc" cette semaine ?

Panier semaine 8 :

Poires "Conférences", igname, chou rouge, carottes, pommes de terre "Allians", mini poirée, et (panier "Croc family" et "Croc maxi" uniquement) céléri boule, et (panier "Croc maxi" uniquement) potiron "Bleu de Hongrie"

 

Recettes associées :

- Cardes au curry. Lien : http://crocsaisons.fr/index.php?route=pavblog/blog&id=119

- Gratin de crevettes aux carottes. Lien : http://crocsaisons.fr/index.php?route=pavblog/blog&id=292

- Igname poêlée. Lien : http://crocsaisons.fr/index.php?route=pavblog/blog&id=234

 

Infos et conseils :

- N'oubliez pas de rapporter chaque semaine, votre sac en toile de jute vide en echange du panier plein... Merci d'avance.

 

- Quelques infos sur les poirées :

Carde, blette, poirée.... différents noms sont donnés à ce légume. Cette semaine notre producteur partenaire, Nicolas Téssier nous la propose en version « Mini »

Elle se mange entièrement, côtes et feuilles, ensemble ou séparément selon les recettes... et apporte une bonne dose de vitamines C et E, de bêta-carotène et du calcium.

Pour la préparation, séparer le vert de la feuille des côtes.Couper la base des tiges si elle est trop fibreuse. Éplucher les côtes en enlevant les fils et en les coupant en morceaux de 2 cm environ. Pour mieux supprimer les fils, couper les bettes avec des ciseaux et non au couteau.

Une fois cuite, la bette à cardes se consomme aussi bien chaude que froide. Ce légume tout simple se prête à de nombreuses interprétations culinaires.

Comme le céleri ou l’asperge, elle peut être servie nappée de sauce ou de vinaigrette. Elle remplace le chou chinois dans les plats sautés, s’ajoute aux soupes et aux ragoûts. Elle peut aussi remplacer l’épinard dans plusieurs préparations.


 

- Gros plan cette semaine sur l'igname de Saint Claude de Diray :

En matière de gastronomie, on ne peut repartir de Saint Claude avant d'avoir goûté à la spécialité communale : l'igname ! Saint Claude de Diray est en effet aujourd'hui la capitale européenne de production d'igname grâce à sa terre sableuse, fins limons de la Loire, et à son microclimat particulier.

L’igname est un gros tubercule allongé (elle peut peser de 400 grammes à 1 kilo), très apprécié pour la finesse de sa chair blanche et sa bonne digestibilité. Ce légume, de très longue conservation (sous réserve de la stocker à l’abri de la lumière, dans un lieu frais et sain), se reconnaît facilement grâces aux feuilles caractéristiques de ses lianes organisées en rangs qui, de loin, peuvent parfois faire penser à de la vigne. La tige de l’igname s’enroule autour d’un tuteur qu’on lui donne ordinairement pour la soutenir, et produit des rhizomes.

Cuisson :

Sa cuisson est très rapide (10 minutes à la vapeur). Son goût très fin (sans toutefois être sucré) est en partie dû aux grains de fécule infiniment plus petits que ceux de la pomme de terre et toutes les recettes de celle-ci peuvent lui être appliquées (purée, frites, sautée, à la braise…). Plus étonnant, l’igname permet de confectionner des crèmes ou gâteaux au chocolat ! Sous toutes ses formes, elle conserve ses excellentes qualités féculentes et nourrissantes. Il est recommandé de la laver à grande eau et, afin de faire disparaître sa viscosité, de ne l’éplucher qu’après cuisson. Elle est recommandée aux personnes sous régime pour sa très bonne digestibilité.

Histoire :

L’histoire de l’implantation de l’igname, de Chine en France, reste assez hypothétique. On pense qu’elle date de 1846-1848 et que sa première utilisation fut ornementale. C’est ensuite vers 1890-1895 qu’apparaissent les premiers plans d’ignames sur la commune. Mais il faut attendre les années 1960, et le travail de sélection rigoureuse opérée par M. Claude ROBERT, habitant de la commune, avant d’obtenir un tubercule plus court (40 cm environ) et plus renflé, de récolte, de maniement et d’utilisation plus faciles.

Foire à l'igname :

Le Comité des Fêtes organise chaque année la Foire à l’igname, rendez-vous gastronomique, artisanal et festif, le dimanche après Pâques. Ce sont plus de 10 000 personnes qui se déplacent pour déguster les fameuses frites d’ignames et acheter les différents produits locaux présentés ce jour-là. La foire est aussi l’occasion pour les producteurs de montrer que l’igname est bien plus qu’un légume et peut faire l’objet de multiples préparations. Des traiteurs et cuisiniers régionaux réalisent a cette occasion plusieurs plats : beignets, friands, gâteaux… 

 

Bonne semaine à tous....